samedi 1 avril 2017

La compréhension du suaire du Turin , le témoignage du linceul du Mashiah


Résultat de recherche d'images pour "saint suaire idolatrie"L'objectif de cet article n'est pas de démontrer authenticité du suaire de Turin et encore moins de le prouver.  Mais de tenter d'enter dans ce que l'on pourrait prétendre  l'entendement divin d'une oeuvre annonciatrice de la rédemption.
Ce que je propose dans cet article c'est d'essayer d'enter dans la compréhension spirituelle  que pourrait enfermer un tel tissu de lin.

Ce qui témoigne de l’authenticité  de Dieu  c'est la Vérité et la Vérité n'est pas une preuve scientifique ou qui peut être démontrée scientifiquement. que les scientifiques restent ce qu'ils sont aux théories humaine et à  leurs recherches  car il faut que  l'esprit de l'homme appartienne à la véritable science de Dieu parce qu'il n'y a que l'Esprit qui puisse révéler à l'homme la véritable science de Dieu : qui je le rappelle : ... est la Sagesse.

Pour ma part, il m'a été révélé que le suaire  n'est pas le linceul et qu'il y a confusion quand à ses deux tissus différents.
  • Le suaire est le morceau de tissu mortuaire qui recouvrait le visage du Christ .
  • le linceul est le manteau de lin dans lequel le Mashiah fut enseveli et dans lequel il fut ressuscité.

Il est important donc de comprendre que ce manteau est aussi le manteau de Gloire de la
Résurrection de Yeshua
Le vêtement a une importance considérable dans la Parole de Dieu . Il faut comprendre ce que représente le vêtement pour comprendre ce qu'est le vêtement de gloire et de résurrection.
Seuls ceux qui pourront prendre part aux noces de l'Agneau seront revêtus de leur robe de noces, Ce vêtement de fin lin blanc qui sera leurs vêtements de gloire au jour de la rédemption.

Que nous révèle le  linceul du Mashiah  ? 

Certains disent que c'est pour que tous connaissent le visage du Mashiah et donc le visage du Père, car il est dit : qui a vu le Fils a vu le Père ?

Mais que nous apporte l'opportunité de contempler le visage du Fils et du Père ?

Car finalement pour beaucoup cela n' apporte rien de plus dans leur foi ou dans leur expérience de connaître Dieu. Car connaître Dieu ce n'est pas  connaître un visage. Vous croiserez une multitude d'inconnus aujourd'hui dans la rue , vous verrez une multitude de  visages mais connaitrez-vous ces personnes pour autant ?  Non
D'autant plus que Yeshua a dit "heureux ceux qui croient sans avoir vu !"

Le linceul est le manteau dans lequel le Mashiah fut enseveli et ressuscité.
Ce manteau porte les marques de la crucifixion Pourquoi ?
A l'époque biblique, les morts étaient préparés par un rituel où le corps était lavé, nettoyé puis embaumé avec des parfums et des aromates d'herbes avant d'être enveloppé dans le linceul mortuaire.
Alors si le corps du Mashiah a été préalablement lavé avant d'être enroulé dans le linceul, comment se fait-il qu'il y est des traces de sang sur celui-ci?
Parce que  le Mashiah commença à transpirait son sang au moment de sa dite "passion" et ceci commença le soir qui précéda le jour de la crucifixion mais ce phénomène perdura après  la crucifixion, après la mort. Ce phénomène étrange est bien révélé dans la Parole de Dieu et l'Esprit Saint m'a confirmé donc ce qui fut révélé dans la parole de Dieu, à savoir  que la sueur du sang du Mashiah est à l'origine des traces observé sur le linceul :
il est dit : 

39Après être sorti, il alla, selon sa coutume, à la montagne des oliviers. Ses disciples le suivirent. 40Lorsqu'il fut arrivé dans ce lieu, il leur dit: Priez, afin que vous ne tombiez pas en tentation. 41Puis il s'éloigna d'eux à la distance d'environ un jet de pierre, et, s'étant mis à genoux, il pria, 42disant: Père, si tu voulais éloigner de moi cette coupe! Toutefois, que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne. 43Alors un ange lui apparut du ciel, pour le fortifier. 44Etant en agonie, il priait plus instamment, et sa sueur devint comme des grumeaux de sang, qui tombaient à terre.  Luc 22

Le sang rédempteur et  expiatoire  du Mashiah était déjà à l'oeuvre avant sa mort et il l'est toujours aujourd'hui, c'est pourquoi il le devait  après sa crucifixion. S'il parait que le Mashiah continuait de transpirait ou suer son sang par tout le corps même après sa mort, certains on cru par ignorance que cela voulait dire qu'il n'était pas mort, parce qu'il ne voyait pas l'oeuvre se manifestée.

Qu'entend t-on par sueur dans la parole de Dieu ?

Il est dit dans genèse 3:19 :
     C'est à la sueur (Ze'ah) de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes dans la terre, d'où tu as été pris; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière.
en effet il est dit que  c'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain !
Et c'est à la sueur de sang du visage du Mashiah que nous mangerons le pain de vie descendu du ciel !
Il est dit ensuite : Jusqu'à ce que tu retourne dans la terre,

En effet le Mashiah retournera dans le centre de la terre durant les 3 jours de sa mort, et plus particulièrement dans l'Hadès ou shéol afin de délivrer les âmes de la mort et surtout prendre les clés de l'Hadès à Satan.

Apocalypse 1
17Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa sur moi sa main droite en disant: Ne crains point! Je suis le premier et le dernier, 18et le vivant. J'étais mort; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts.
Le dure labeur messianique de la Sainte Gloire fait donc partie du processus de la sueur de sang de la dite  passion du Mashiah.Bien que je n'aime pas le mot employé de "passion".

Il est une évidence pour ceux qui ont des yeux pour voir que toute la Torah nous révèle la fonction rédemptrice du Mashiah.

  Genèse en hébreu se dit Bereshit :il est généralement traduit  au "commencement "mais il faudrait entendre au " commencement des commencements "
ou encore pour une véritable traduction qui n'altère pas le sens de la parole il faudrait traduire par "en tête".
Car il faut bien comprendre que l'entête  est l'en-tête c'est à dire la tête du corps. Ici le corps est le texte entier de la parole de Dieu et plus particulièrement du pentateuque c'est à dire de la Torah. Ainsi c'est la  tête qui conduit tout le corps et donc il faut entendre que le Bereshit est l'entête des 5 livres de la Torah. C'est le Bereshit qui conduit toute la torah et qui donne donc toute compréhension de la torah.
Bereshit vient de bara qui veut dire créer.
Dieu au fil des textes conclu diverses alliances et donc, nous pouvons constater que la relation que Dieu crée avec l'homme est toujours en évolution et en transformation voir pour une rectification afin de rendre ce qui est mortel vivant , afin de rendre ce qui corruptible incorruptible.
Afin de régénérer la loi de Moïse pour la rendre vivante et la gravée dans le coeur de l'homme  c'est ainsi que la loi de mort deviendra la loi de vie, et que l'alliance de Moïse deviendra l'alliance nouvelle de Yeshua par le mystère de la mort et de la résurrection glorieuse  de la chair.
L'Eternel crée une oeuvre rédemptrice.

Nous entendons bien cela, mais nous avons tendance à ne pas percevoir cette construction et d'oublier de l’adapter dans le corps messianique, c'est à dire le corps du Mashiah.

Le corps du Mashiah est doit donc être considéré comme le corps de la Torah même,
le corps de la loi de Vie.

Nous devrions comprendre et appréhender toute la parole de Dieu comme les différentes parties d'un seul corps ou l'en-tête le Bereshit est la tête du Mashiah puisque Yeshua est bien la parole faite chair et que c'est bien la tête qui commande tous le corps, et le dernier Adam qui rectifie l'homme dans sa chair.
Si Yeshua est la parole faite chair, alors il est la Parole de Dieu faite chair, il est donc la Torah faite chair.
Il est les commandements du Père fait chair. Il est même le deutéronome fait chair, car la véritable traduction du deutéronome est Parole . si la loi a pu ainsi être renouvelée c'est par la nouvelle naissance et la résurrection de cette Parole faite chair par la puissance de l'Esprit du Père pour devenir la loi de Vie.
Ainsi il est dit dans la Parole de Dieu :

Colossiens 1
…17Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. 18Il est la tête du corps de l'Eglise; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier. 19Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui;…
L'Eternel dira encore, je suis le commencement et la fin... je suis le Bereshit,  l'entête de toute ma Parole

Songez que le Père a placé en son Fils celui qui était au commencement avec lui  lors de la création du monde dans le mot Elohim(s) qui est le pluriel de Dieu et comme Jean nous le révèle dans la Parole Sainte : Jean 1
1Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. 2Elle était au commencement avec Dieu.…
.

Vous n'êtes pas donc simplement devant le corps d'un homme de chair mais vous êtes devant le corps de la parole faite chair ressuscite le 3ème jour

  Lorsque vous vous trouvez devant le manteau de résurrection du Mashiah. Ce vêtement témoigne du corps de la parole vivante ressuscitée. Celui-ci témoigne  que le corps de la parole vivante fut enseveli pendant 3 jours et ressuscité le 3ème jour.

mais encore :
13L'Eternel fera de toi la tête et non la queue, tu seras toujours en haut et tu ne seras jamais en bas, lorsque tu obéiras aux commandements de l'Eternel, ton Dieu, que je te prescris aujourd'hui, lorsque tu les observeras et les mettras en pratique, Deuternonome 28

La tête est bien désigné à celui qui obéit aux commandements et à la Loi.

Songez que nous sommes vivant dans la loi de vie car l'Esprit Saint est l'Esprit de la loi de Vie , car il est l'Esprit de Vie et de Vérité.
Et si nous sommes sauvés c'est par le sang de l'offrande, car c'est par le sang que l'expiation  est  prescrit dans la Loi (Torah)
Ainsi c'est la Loi que le Père accompli en son Fils, afin que ce sacrifice soit un sacrifice perpétuel pour tous.
Nous ne pouvons pas comprendre la dimension du corps messianique, ni le mystère du partage de la chair si nous ne connaissons pas les enseignements de LOI (Torah) tels que le Père l'a prescrit dans sa Torah. La Torah révèle la rédemption de l'homme dans le sens ou la Torah était le seul enseignement qui permettait à l'homme d'expier ses péchés. C'était le seul moyen comme Yeshua est devenu le seul moyen en accomplissant en esprit et vérité les paroles de la Loi. L'agneau immolé était non plus un animal mais l'agneau de Dieu, son Fils donné pour la miséricorde.
le sang est l'âme, la dimension spirituelle de la Vie

Si le sang de l'agneau devait être versé dans le Tabernacle Saint , c'est donc parce que la dimension spirituelle du sang est la dimension spirituelle de la vie.

Sang en hébreu se dit "dam"
Ceci nous renvoit à la composition de  'Adam' et donc à la place du sang dans l'Adam et donc dans l'homme.
 si le mot hebreu "adam" et composé de dam, alors le corps de l'homme est composé de sang.

 Adam en hebreu veut dire homme, et se traduit aussi par  "rouge".

Rouge comme la couleur du sang
 :


         On fit pour la tente une couverture de peaux de béliers teintes en rouge ('Adam), et une couverture de peaux de dauphins, qui devait être mise par-dessus. exode 36:19

Lorsque Dieu crée l'homme , il créera aussi la rédemption à venir, parce que Dieu connait toutes choses.
Il n'y donc pas de hasard dans la parole hebraique mais une unité de sens qui nous révèle l'unité de l'oeuvre à travers toutes les alliances et donc des commencements dans un commencement.
Il faudrait même entendre que Dieu en créant le monde, crée la Torah

Le rouge , le sang en tant que répandre le sang pour faire mourir  est défini  dans le mot hébreu :

 "damam" qui signifie
être silencieux, être tranquille, attendre, être muet

    Mourir
    être rendu silencieux, détruit
    Rendre tranquille
    Réduire au silence (faire mourir)

  "damam" דָּמַם donc dans le sens de réduire au silence, nous renvoit à la lettre Aleph qui est la première lettre de l'alphabet hebraique , la lettre qui ne se prononce pas, la lettre du silence et encore l'entête de toutes les autres lettres, celle de l'unité , celle qui représente le Fils.
Aleph est le roi et Beth est la reine ou encore Aleph est l'Epoux et Beth est l'Epouse.
Elles sont a elles deux le commencement, la création tant de la dimension humaine que de la dimension de la parole qui forme le corps de l'oeuvre. La langue messianique hebraïque est une injonction de connaissance donnée par l'Esprit Saint lorsque nous sommes préparés à célébrer nos noces avec l'Epoux. C'est la révélation du mariage messianique qui est contenue dans la parole et dans les lettres de la Parole de Dieu. car la parole du Père témoigne d'une oeuvre remarquable et gigantesque où chaque pierre de la construction avait trouvé sa place avant même d'avoir pris forme dans le temps des créations successives par les alliances successives.

C'est ainsi que nous pouvons voir que le mot Bereshit בראשית en hebreu est composé de 6 lettres nous ramenant aux 6 jours de la création. composé donc de la lettre Beth , l'Epouse, est considérée donc comme la première lettre de l'alphabet hebraique et donc la première lettre ou pierre  de cette construction.

Ici n'est pas le but de vous faire un article sur les lettres hebraïques , ce serait trop long, car il y aurait une multitude de parallèles à révéler entre aleph et beth pour comprendre toute la dimension amoureuse entre Dieu et son epouse.
Mais s'il est donc question d'un silence dans la définition hebraique du sang, c'est que ce silence en dit long . s'il est question dans cette traduction de réduire au silence dans le sens de faire mourir, il est aussi question de l'interpréter comme le repos.
Repos qui se dit "naphash" en hebreu et racine de laquelle est tiré "Nephesh" qui veut dire également âme.

Selon la parole de l'Eternel le sang est l'âme de la personne :
Lévitique 17
10Si un homme de la maison d'Israël ou des étrangers qui séjournent au milieu d'eux mange du sang d'une espèce quelconque, je tournerai ma face contre celui qui mange le sang, et je le retrancherai du milieu de son peuple. 11Car l'âme de la chair est dans le sang. Je vous l'ai donné sur l'autel, afin qu'il servît d'expiation pour vos âmes, car c'est par l'âme que le sang fait l'expiation.…

Ainsi nous pouvons comprendre la dimension rituellique des sacrifices enseignés dans la Torah.
Mais il y a une autre dimension qui reste voilée, celle du sang qui est répandu de la même manière que l'Esprit de Dieu est répandu pour tous les hommes.
Il y a un mystère qui doit être révélé  : celui du pouvoir du sang et de l'Esprit, car tout deux donnent la vie à l'homme.,


 l'un est un fluide corporel,
l'autre un fluide spirituel.

Car ce qui irrigue l'âme de l'homme c'est le fluide vital de son Esprit Saint, la source du salut ,  la Source de la Révélation, la source de Gloire. Ainsi lorsque le sang est répandu ou lorsque l'Esprit est répandu c'est la vie qui est répandue.
Alors nous ne voyons plus les sacrifices d'animaux ou le sacrifice du Mashiah comme une mise à mort mais comme la vie répandue pour tous par son sang mais aussi par son Esprit. C'est pourquoi la mort ne pouvait avoir aucune emprise sur le Fils de Dieu, puisqu'il était la vie répandue pour tous, donnée pour tous.
Nous pouvons également remarquer que "nepesh" est employé dès le début du récit de  la création dans l'entête justement ( la genèse), et que le mot nepesh est employé dès le 5ème jour. Nephesh désigne toutes les créatures vivantes, les âmes vivantes.

     Dieu dit : Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants (Nephesh), et que des oiseaux volent sur la terre vers l'étendue du ciel. Genese 1:20

La dimension du sang (de l'âme ) exige donc que Dieu fixe dans sa Torah que l'homme puisse se nourrir de chair animal mais selon des limites contraignantes, car la consommation de sang est interdite.
Cette dimension est rappelée  dans les actes des apôtres :
 20mais qu'on leur écrive de s'abstenir des souillures des idoles, de l'impudicité, des animaux étouffés et du sang. Actes 15 

Car la vie doit être respectée.

L'ancienne alliance et la nouvelle alliance de Dieu fut scellée par le Sang comme nous le dit Zacharie :
Zacharie 9:11
Et pour toi, à cause de ton alliance scellée par le sang,
voici les paroles de Moïse de l'ancienne alliance :
Exode 24:8
Moïse prit le sang, et il le répandit sur le peuple, en disant: Voici le sang de l'alliance que l'Eternel a faite avec vous selon toutes ces paroles.
voici les parole de Yeshua de la nouvelle alliance :
Luc 22:20
Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous.
et encore
Hébreux 9:20
en disant: Ceci est le sang de l'alliance que Dieu a ordonnée pour vous.
Si certains donc pensent qu'il y a une ancienne et une nouvelle alliance , nous pouvons voir qu'en réalité,  la nouvelle alliance confirme l'ancienne alliance et que Yeshua, le Fils de Dieu confirme donc les enseignements de son Père donnés à Moïse;
Non seulement il confirme la Parole du Père celeste et en plus il l'accomplit en devenant l'alliance de sang de  l'agneau , la victime expiatoire et le sacrifice perpétuel pour le salut des hommes :

1 Jean 2:2
Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier.
Hébreux 9:22,28
Et presque tout, d'après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n'y a pas de pardon.…
Car si l'Eternel a soif de Sacrifice et donc soif de sang dans la Torah, c'est qu'il a soif d'âmes, soif de sauver des âmes comme Yeshua dira sur la croix "j'ai soif!", c'est le Père qui parle en cet instant par la bouche du Fils.
Le Père n'est donc pas une personne sanguinaire qui se plait à verser le sang dans le sens où nous le fait entendre la raison de la chair corruptible.
C'est donc le sang qui rend témoignage sur le  linceul même du Mashiah de ce qui fut annoncé et accompli pour la gloire de Dieu.

 Si certains pensent ou disent qu'il n'y a pas de sang authentique sur le linceul de Turin, je vous dis en toute connaissance que ces personnes parlent indignement du sang du seigneur
…7Car il y en a trois qui rendent témoignage: 8l'Esprit, l'eau et le sang, et les trois sont d'accord. jean 1:5
Hébreux 10:29
de quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l'alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l'Esprit de la grâce?
Il est dit également dans Apocalypse (les révélations de Yeshua à Jean)
Apocalypse 19
13et il était revêtu d'un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu. 14Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d'un fin lin, blanc, pur.…    16Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit: Roi des rois et Seigneur des seigneurs.

Le vêtement teint de sang est bien le vêtement du Seigneur. C'est un vêtement de puissance et un vêtement de victoire, c'est la puissance du sang de l'Alliance

Hé 10. 10. « Et encore : Toi, Seigneur, tu as au commencement fondé la terre, Et les cieux sont l’ouvrage de tes mains ; 11 Ils périront, mais tu subsistes ; Ils vieilliront tous comme un vêtement, 12 Tu les rouleras comme un manteau et ils seront changés; Mais toi, tu restes le même, Et tes années ne finiront point.


Le récit de Pierre courant au tombeau nous dit également : « le linceul resté là, et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place » (Jn 20,7).

En effet,il y aurait une place spéciale pour le linceul du Sauveur ! Ceci révèle et suscite alors l'interrogation de ce qu'entend l'apôtre Pierre par "roulé à part à sa place".
Car "mis à part " en hébreu veut dire sanctifié ou saint : "kadosh" ou "kodesh".

 Il est dit dans Esaïe que le Seigneur publie une année de grâce, (une année de miséricorde) et un jour de vengeance (jour de l'Eternel, jour du jugement).
Il est donc entendu dans la volonté du Père que le sang de miséricorde  du Seigneur sera versé pour l'expiation des péchés durant toute cette année de grâce fixée par le Père et qui est une année du temps de Dieu.
Personne ne sait quand finira ce temps.
Si le suaire de Turin est l'authentique vêtement teint de sang du Mashiah , celui de sa mort et de sa résurrection, comme nous le dit les sainte écriture : le linceul dans lequel fut enveloppé Yeshua par Nicodème et Joseph d'Arimathie après lui avoir rendu les honneurs funéraires dans le lavement et l'embaumement des aromates ; nous devons considérer la couronne d'épines, les clous, la croix comme des objets et instruments de déshonneur envers le Mashiah mais le linceul est un objet d'honneur et un instrument du témoignage de sa victoire et de sa gloire sur toutes les puissances du mal.


En ce qui concerne l’idolâtrie

Si l’idolâtrie est condamné par Dieu; alors il est donc condamné de vénérer toutes les reliques.
S
i le suaire de Turin est aujourd'hui devenue une relique dont il se serait bien passé., Il convient donc d'adorer et d'honorer l’œuvre du Père à travers celui qui nous a été donné le Mashiah.

Adorer et comprendre ce que nous adorons.
Si  nous adorons des objets sans en comprendre le sens, nous sommes insensés.
Le paganisme chrétien est une des pires calamités de l'Eglise romaine.
et c'est ici que nous voyons que l'Eglise catholique est l'Eglise des romains, l'Eglise de la Croix, l'Eglise du culte du supplice romains, et qu'elle n'est pas la véritable Epouse messianique, celle qui respecte les commandements du père, sa Loi et ses shabbats.
La dévotion religieuse est une puissance d'égarement offerte pour ceux qui n'ont pas l'obéissance de Dieu.
Et le Père a largement mis en garde son peuple sur le fait qu'il enverra une puissance d'égarement dans les temps de la fin pour éprouver même ses enfants; Car ceux qui appartiennent vraiment à Dieu reste dans la parole, fidèle à la parole .
Si donc le suaire est devenu une relique, et si l'Eglise de Rome a volé la parole de Dieu pour en faire sa propre parole, elle ne demeure pas pour autant la parole vivante de Dieu, alors il en est de même pour le linceul du Mashiah.
Tout ce qui est à Dieu appartient à Dieu.
Mais tout ce qui est à l'homme ne demeure pas à l'homme éternellement, car l'homme également est celui qui se fait voler son âme par l'adversaire de Dieu.
Car Satan aussi a soif des âmes, car il se nourrit du sang, de souffrance et de la mort de ses âmes.

Celui donc qui contemple le suaire du Mashiah et celui qui est invité à contemplé la gloire future de l'avènement du Seigneur.
Lorsque l'Epouse verra le vêtement de son Epoux :
Tous tes vêtements sont myrrhe, aloès, et casse, quand tu sors des palais d'ivoire d'où ils t'ont réjoui… la reine est à ta droite, parée d'or d'Ophir… son vêtement est de broderies d'or » (Ps. 45 : 8-9, 13). Quelle perspective heureuse d'être bientôt avec Jésus ! « Tes yeux verront le roi dans sa beauté ; ils contempleront le pays lointain » (Es. 33 : 17).
Car l’Épouse est appelée à la transfiguration comme le fut son Epoux sur la montagne sainte :
28 Environ huit jours après avoir dit ces paroles, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il monta sur la montagne pour prier. 29 Pendant qu'il priait, l'aspect de son visage changea et son vêtement devint d'une blancheur éclatante.
30 Et voici que deux hommes s'entretenaient avec lui: c'étaient Moïse et Elie; 31 apparaissant dans la gloire, ils parlaient de son prochain départ qui allait s'accomplir à Jérusalem.
32 Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil mais, restés éveillés, ils virent la gloire de Jésus et les deux hommes qui étaient avec lui.
Le peuple de Dieu est donc appelé à voir la gloire du Seigneur et le manteau du Gloire du Seigneur mais il est aussi appelé lui-même à se vêtir de sa gloire et de sa future robe de noces.

Yeshua nous invite à la mort et à la résurrection en lui, car nous devons mourir à cette vie pour vivre dans l'autre, comme lui même l' a fait, mais ceci doit être fait en Esprit et en Vérité.
Nous devons abandonner nos anciens vêtements pour un vêtement neuf sans tâche.







ebook : histoire du Saint Suaire

article connexe : http://www.interbible.org/interBible/decouverte/comprendre/1999/clb_990514.htm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire